Une forêt enchantée, des fjords, et Chiloé

Chiloé

Fuyant un temps plus que dégueulasse à Cerro Castillo, mes deux compères russes et moi remontons vers le nord. C’est ainsi que nous avons visité le Bosque Encantado, puis pris un ferry en direction de l’Archipel de Chiloé.

De Coyhaique au Bosque Encantado

Nous partons en direction de… la ville ! Coyhaique, après plusieurs mois en Patagonie, me paraît énorme, et pourtant, elle ne compte “que” 60000 habitants… Retour à la circulation, au bruit, aux odeurs de pollution, aux gens pressés… Quel choc !
Les jours pluvieux s’enchaînent et nous restons sur place… Au bout d’une semaine, le soleil se pointe, et nous repartons pour de nouvelles aventures sans avoir rien fait aux alentours !
Nous faisons du stop, de nouveau, sur la Carretera Austral. On nous a parlé d’une forêt enchantée… alors nous nous y rendons, un peu difficilement, en deux jours ! Et lorsque nous arrivons…
Le temps est bien dégueulasse. Après avoir payé l’entrée 3000$ à la ConnardfConaf, nous entrons dans le fameux Bosque Encantado, pour un petit trek d’une heure, dans une forêt ma foi… luxuriante, mais surtout très humide.
Bosque encantado

Un aperçu rapide de la forêt, avant que l’humidité n’ait raison de mon appareil…

Bosque encantado

Lorsque nous sortons des denses feuillages, nous arrivons juste en dessous du nuage…

Laguna de los Gnomos

Et traversons une rivière, puis une dernière montée pour arriver à la “Laguna de los Gnomos

Quelques minutes plus tard, la pluie avait abondamment nourri la rivière. Il était presque impossible de traverser à gué au même endroit. Nous rebroussons chemin jusqu’à l’entrée du parc, récupérons nos sacs à dos… Complètement trempés et gelés, nous sommes prêts à abandonner l’idée de visiter la totalité du parc national Queulat, et de faire du stop dans les deux sens, juste pour passer une nuit au sec.
Et en effet, la première voiture qui nous a ramassés nous demi-tour.
Le destin nous force donc à quitter la Carretera Austral et aller à Chiloé !

Puerto Chacabuco > Quellón : des fjords jusqu’à Chiloé

Nous prenons donc la direction de Puerto Chacabuco, pour prendre le ferry du lundi 20h, vers Quellón. Pour 17000$ (environ 22€), nous embarquons pour 28h de trajet. Le service est sommaire, et il faut prévoir la nourriture pour la route, ou la payer à la cafeteria. Toutefois, les sièges sont assez confortables pour dormir, et en fin de saison il est même possible de s’allonger : il y a moins de monde !
Les fjords jusqu'à Chiloé

Le lendemain, je me réveille avec cette vue au lever du soleil…

Le trajet est pluvieux, mais comme toujours lorsque je suis à bord d’un bateau, je passe un maximum de mon temps dehors à admirer le paysage, et la faune : dauphins, phoques, manchots…
Fjords Chiloé

Rien que pour la vue, je conseille ce trajet !

Le ferry s’arrête régulièrement dans des îlots plus isolés les uns que les autres. Et pourtant, on aperçoit du monde au port, débarquant, embarquant, s’en allant à bord de taxi-barque pour rejoindre une autre île. J’en serais presque tentée de m’arrêter sur l’une d’elles !
Taxi-barques sur les îles
Nous arrivons à Quellón, ville au sud de Chiloé, dans la nuit. Nous sommes autorisés à dormir dans le ferry en attendant le lever du jour.

Chiloé, archipel de pêcheurs et de légendes

Chiloé, contrairement à ce que l’on en dit, n’est pas qu’une île : c’est un archipel, constitué d’une île principale et de plein de petits îlots. Après tant de temps en Patagonie, la ville me paraît surpeuplée ! Je suis principalement restée dans la ville de Castro, mais il y a plusieurs choses à visiter : le muelle de las almas (littéralement pont des âmes), et le parc national Chiloé.
Il y a également un bon nombre de maisons, et d’églises de couleurs hallucinantes, et des maisons sur pilotis…
église de Castro, Chiloé

Église de Castro

Maison rose chiloé

C’est une maison… rose… Sans blague, vous aviez déjà vu une maison de cette couleur ?!

village de pêcheurs Chiloé

Village de pêcheurs, et maisons sur pilotis.

Qui dit village de pêcheurs, dit fruits de mer ! Aussi, on dit qu’on n’a pas visité Chiloé si on n’a pas mangé de “Curanto“, ce plat cuit lentement en terre, mélangeant des fruits de mer et de la viande…
Curanto Chiloé

Moi qui n’ai plus l’habitude de manger de la viande, on va dire que ça fait un peu beaucoup. Mais c’est pas mauvais !
Mon conseil : commandez-le à deux.

Un bon nombre d’histoires et de rumeurs circulent dans la région : l’archipel serait peuplé de créatures fantastiques, sur la mer et sur la terre. Le Trauco par exemple serait un gnôme des forêts, qui attirerait les jeunes femmes et les mettrait enceintes… Ou encore, la sirène Chilota attirerait les pêcheurs au large, et si l’un d’eux s’éprend d’elle, il sera condamné à avoir des enfants mi-homme mi-poisson.
Chiloé

En conclusion, Chiloé est très joli, sa culture et ses artisanats valent le détour. Cependant, je vous conseillerais d’y aller avant la Patagonie. J’ai personnellement eu du mal à m’adapter à l’absence de paysages “impressionnants” !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *