Voyage en Antarctique avec l’Armada Chilienne – partie 1

voyage en Antarctique avec l'Armada Chilienne

Peu de gens peuvent s’en vanter : j’ai fait un voyage en Antarctique, en naviguant avec l’armée chilienne. Comme je vous l’ai expliqué, depuis mon arrivée à Ushuaia, tout, sans exception m’appelait à découvrir le continent blanc.


voyage en antarctique - detroit magellan
J’ai quitté la ville en me disant que ce serait pour ma prochaine visite, tout en gardant la ferme intention que j’y arriverai, d’une manière ou d’une autre. Puis, je suis arrivée à Punta Arenas. Et l’idée folle de l’Antarctique est revenue : le « hasard » m’a fait rencontrer les bonnes personnes, au bon moment. J’ai attendu deux longs mois, à travailler comme volontaire entre un hostel à Punta Arenas, et un à Puerto Natales, espérant une place dans un navire de l’armée Chilienne.

voyage en Antarctique - Armada Chilienne - Aquiles

Et me voilà partie, pour une traversée de 25 jours, 3000 km de base scientifique en base militaire, à bord de l’Aquiles (Achilles). (photo-Victor Gin)

Le Chili profite de sa situation géographique pour se réclamer pays pont vers l’Antarctique : l’armée collabore avec différentes nations afin de fournir un accès au continent blanc de la manière la plus aisée.

À bord de l’Aquiles :

  • les marins de l’armada, évidemment.
  • Mais aussi, une foule de scientifiques de toutes parts de l’Amérique latine : péruviens, équatoriens, chiliens évidemment. Et d’autres , de nationalité différentes, travaillant avec eux.
  • Trois kayakistes, qui s’aventurent aux alentours de l’archipel Shetland.
  • Et des chiliens « civils » ayant tous sans exception de la famille dans l’armée.

Je réalise que nous sommes uniquement trois étrangers civils. Deux russes, et moi.
Camarote - Aquiles

Mon “camarote”. Ici, j’ai passé toutes mes nuits, et mes siestes, et du temps avec ma guitare…

Voyage en Antarctique : jour 1 – de Punta Arenas aux Fjords de Patagonie

Voyage en Antarctique - départ aquiles

À 14h, un petit bateau armé d’un puissant moteur nous culbute peu à peu en dehors du port.

Rapidement, je me sens la bienvenue à bord. Thunderstruck résonne, transformant notre départ en une scène des plus épiques. Décidément, l’armada chilienne est surprenante !
Entre le rire et l’excitation, nous restons tous à l’extérieur, à contempler le paysage.
Nous longeons le trekking du Cabo Froward, que j’ai parcouru un mois auparavant sans imaginer le voir depuis la mer. La navigation est calme et le temps magnifique.
Fjords Patagonie

Les fjords du détroit de Magellan défilent sous nos yeux émerveillés, baignés d’une lumière absolument unique.

fjords patagonie
À 16h, le commandant nous accueille de lui même, nous expliquant de bien profiter de notre « dernier repas » avant notre arrivée en mer ouverte.
En effet, nous allons traverser le Passage Drake, point de rencontre le plus large entre le Pacifique et l’Atlantique, supposément l’un des endroits les plus difficiles à naviguer au monde !

Je retiendrai un conseil : « ne vomissez pas face au vent ». Ha. Ha. Ha.

Voyage en Antarctique : Jour 2 – du Passage Drake au calme plat

Hier soir, aux alentours de 22h, nous avons quitté les canaux du détroit de Magellan.

voyage en antarctique - aquiles

Les mouvements du navire se sentent un peu plus, mais rien de fou. Ce matin, je ne suis pas malade. Je suis montée sur le pont, le trouvant ensoleillé et à l’abri du vent, pour contempler silencieusement la mer.
Le commandant de bord est venu personnellement me rencontrer : c’est une personne intéressante, pleine d’expérience. Son patriotisme et sa passion pour son navire me transformerait presque en citoyenne chilienne de l’Aquiles tant il est contagieux.
voyage en antarctique

« L’Antarctique, comme son prolongement américain la Patagonie, se mérite. La mer est avec nous aujourd’hui, mais elle peut changer d’avis à tout moment. De même, il se peut que nous n’arrivions même pas à toucher le continent à cause de la glace qui peut l’entourer.
Naviguer dans cette mer est quelque chose d’unique au monde ».

passage drake - coucher de soleil

Voyage en Antarctique : Jour 3 – Arrivée au continent Antarctique

La mer et les courants nous ont portés bien plus rapidement que prévu : l’arrivée a été avancée de 24h, ce qui est assez incroyable. Au fur et à mesure de notre approchée de l’Île King’s George, nous apercevons un changement de la faune aviaire qui nous suit. Celui-ci vient évidemment accompagné du refroidissement de l’air ambiant. Nous approchons, on me dit que l’on peut voir deux petits icebergs flottant dehors. Je sors aussitôt, enfilant quelques couches de plus. J’aperçois des genre de dauphins sautillant… Attends. C’est petit quand même… Mais merde, ce sont des manchots ! Des douzaines et des douzaines de manchots, nageant à une allure folle tout autour du navire. Nous sommes pourtant encore bien loin !

Autour de moi, tous je vois que tous les passagers sont sortis : nous avons tous un look de ninja. Mais l’excitation générale se lit dans tous les yeux.

Et là, au loin, une forme grise… un jet d’eau… Merde, les gars, c’est une baleine ! Nous l’observons passer et expirer, tout près.

Nous sommes maintenant entourés de petits icebergs, et commençons à apercevoir des petits bouts de terre couverts de glaciers, se fondant dans les nuages. Sur le pont, tout l’équipage est concentré : la navigation est complexe. Mathieu, officier français à bord, observe attentivement pour s’inspirer lors de ses prochaines missions à Dumont D’Urville.

voyage en antarctique - arrivée

Le silence règne. Et la joie.

voyage en antarctique

Côté poupe, les péruviens s’activent et débarquent dans leur base, qui de loin ressemblee à un amas de containers au milieu d’une montagne de glace.

Voyage en antarctique - coucher de soleil

Nous resterons ici pour la nuit, au calme. La première île du continent blanc nous fait face de ses glaciers, telle une nouvelle planète inconnue et inhospitalière.

Voyage en Antarctique : Jour 4 – Immobilité glacée

Aujourd’hui, tout est plus que calme. Comme le silence régnant à l’extérieur. Les différentes factions scientifiques chargent, déchargent et débarquent entre les différentes bases. L’équipage et les passagers sont tous dans un état léthargique. Moi y compris.
Armada Chilienne - voyage en antarctique


Nous n’avons pas bougé d’un pouce. Un Zodiac, poussé par les vagues, s’est retrouvé coincé par les rochers. L’attente est longue, mais le voyage en Antarctique s’espère. J’ai patienté deux mois, je peux bien pousser plus loin !

Voyage en Antarctique: Jour 5 – Avec des glaçons

Le zodiac a été décoincé cette nuit. Aussi, ce matin, nous avons interdiction de sortir pour les manoeuvres en hélicoptère. Nous quittons les lieux à deux heures de l’après midi, encore engourdis et groggys par le froid.
Aquiles - voyage en antarctique - base prat
Notre nouvelle destination est une baie plus que tranquille entre l’île Greenwich et l’île Robert, où se situent deux bases antarctiques : Arturo Prat, la base chilienne, et Maldonado, l’équatorienne, où nous allons laisser quelques scientifiques.
Iceberg, voyage en antarctique

Un iceberg plus que gigantesque nous fait face.

Glacier - base prat- voyage en antarctique

Ainsi, nous restons des heures durant, à observer les immenses glaciers, dont quelques morceaux se détachent d’un bruit sourd et s’échouent dans la mer, formant à leur tour de nouveaux petits icebergs.

base prat - voyage en antarctique

Les militaires déchargent le matériel et des kayakistes aventureux sous un coucher de soleil absolument éblouissant.

Voyage en Antarctique
Je descends du pont où je contemplais cette nature divinement froide, pour rencontrer un manoeuvres me montre un bout de glace qu’ils ont remonté :
« Touche ! C’est de la “glace millénaire” ! C’est pas froid ! Elle fond beaucoup moins que de la glace normale ! Tellement mieux que ça a été compressé par le poids du temps, il n’y a pas d’air… Regarde, que c’est pur ! Tiens, un morceaux comme celui-là, tu peux au moins te boire 5 whiskys avec ! »
glaçon millénaire - voyage en antarctique

Ok, je vais l’étudier au fond d’un verre ! Merci !

Bon, normalement je ne mets pas de glace dans un bon rhum ou un bon whisky… Toutefois, les circonstances sont assez exceptionnelles pour que je déroge à mes principes.
whisky avec glaçon millénaire - voyage en Antarctique

Jour 6 : le premier pas sur l’Antarctique !

Nous avons enfin posé le pied sur le territoire antarctique.
base prat - voyage en antarctique

Base Prat depuis la baie – photo : Armada Chilena

Par malchance, notre groupe a été le dernier à partir, nous n’avons pas eu beaucoup de temps pour connaître la base militaire chilienne Arturo Prat.
Glacier - voyage en Antarctique - Iceberg

Nous sommes descendus dans le zodiac par une échelle de cordes, puis avons navigué jusqu’à l’embarcadère devant un enchaînement de roches et de glaciers.

Base Prat - Antarctique Chilienne

L’accueil a été plus que chaleureux, avec des « sopaipilla ». Ensuite, nous avons foncé en direction du bout de la baie.

Iceberg - glaciers - antarctique

Manchot - voyage en Antarctique

J’y avais aperçu une paire de manchots sautillant et je voulais les voir de près.

Déjà, nous devons repartir. Cependant nous reviendrons pour fêter les 70 ans de la base, le 6 février.

Ainsi, je conclus cette première partie de mon récit, de cette escapade incroyable avec l’Armada Chilienne. La suite c’est par ici !

Epingle-moi !

voyage en antarctique

20 Comments on “Voyage en Antarctique avec l’Armada Chilienne – partie 1

  1. Ma petite Taz c’est passionnant, ça se lit tout seul ! Et j’ai hâte de connaître la suite ! Comme je t’envie !
    Grosses bises, ton grand frère Alex

    • Merci Aco ! ça me fait plaisir, il y avait tellement de texte, j’avais peur que ça fasse trop gros bloc… La suite est en cours !
      Des bisous <3

      • Bonjour merci de m avoir fait revivre ce voyage que j ai fait avec une amie en1993: comme toi o à rencontré les bonnes personnes 3jours avant le départ du bateau et nous nous sommes embarquées dans cette aventure inédite . T on récit me donne envie de recommencer .
        Bonne fin de voyage mc Lafarge

        • Peut être qu’avec déjà une expérience à bord de l’Aquiles, une place est plus facile à trouver à bord… qui sait ?
          🙂 Merci !!

  2. J’ai dévoré ton récit avec passion. Autant pour les mots qu’avec les photos. Ça a l’air d’être un endroit incroyable (ainsi que l’expérience) et ça vends du rêve 😍
    Hâte de lire la suite ! 😊

    • J’y travaille, j’y travaille !!! Et oui, c’était fou. J’crois qu’il n’y a pas d’autre mot 🙂

  3. Merci de me faire voyager à travers tes articles …… c’est si beau !!!!!!!

    • Tout le plaisir est pour moi ! 🙏❤️

  4. Rolalala, mais quel périple !! J’ai vraiment hâte de lire la partie N°2. Je dois avouer que je t’envie clairement 🙂 – je reviens justement de Puerto Williams (qui est la ville la plus au sud du Chili) en me demandant vraiment comment je pourrai rejoindre l’Antarctique un jour. Bravo en tout cas ! Peux-tu décrire un peu plus comment tu es rentré en contact avec les bonnes personnes au bon endroit.. sans les cités bien-entendu mais qu’on est une idée de combien tu as payé et comment tu as réussi à organiser cela. Merci encore pour ce beau roman 🙂

    • Oui, j’ai failli passer par Puerto Williams sur le retour… Et finalement le bateau ne s’est pas arrêté. Dommage !
      Je ne peux pas vraiment décrire, sinon j’aurais détaillé, comme dans mes autres articles… Je suis désolée !
      Mais en restant un moment entre Puerto Williams et Ushuaia, tu peux espérer rencontrer des gens qui y vont en voilier…
      Ou tenter de te faire embaucher en croisière. Mais le truc c’est qu’il faut beaucoup de volonté pour attendre…!
      J’ai moi même attendu deux mois pour cette opportunité (ce qui est court, certes)

  5. Je ne savais pas qu’il était possible de monter dans un bateau de l’armée pour aller en Antarctique. Tu as dû rencontré les bonnes personnes. Quoiqu’il en soit, ça doit être une merveilleuse expérience. Ça laisse vraiment rêveur.

    • Je ne savais pas non plus pour tout te dire… il y a trois mois. Mais j’ai suivi mon instinct, ce qui m’a fait rencontrer les bonnes personnes au bon moment, en effet !

      C’était fabuleux… J’ai hâte d’avoir assez d’internet pour uploader la suite !!
      Merci pour ton soutien 🙂

  6. Bon le voyage en Antarctique, le bateau mirlitaire ect.. Ça passe je suis pas jaloux MAIS le whisky avec un glaçon millénaire… j’en veut un aussi!!
    Continue à écrire c’est super chouette! Zoubis

    • Hahaha évidemment l’Antarctique, quoi de plus banal…
      Bon, les glaçons millénaires tu peux en trouver en Patagonie, mais c’est plus classe en Antarctique quand même… 😛

  7. Mais comme je t’envie ! J’ai même une pointe de jalousie en lisant ces lignes magnifiquement bien écrites …
    C’est mon rêve !
    Je travaille à la maison du climat en Allemagne et suis donc en contact avec des personnes travaillant pour la Awi, Alfred Wegner Institut pour la recherche polaire et marine … Et certains me font rêver avec leurs récits du bout du monde … Sans parler des expositions que l’on a sur l’Antartique … Je rêvasse au boulot !
    Bref en tout cas j’ai hâte de lire la suite ! Et merci encore de nous faire partager ton voyage !

    • Mais merci merci à toi de ton retour !
      Oui, j’ai envie de rester plus longtemps, être à bord avec tous ces scientifiques te donne des idées… Tu te sens frustré de ne pas pouvoir aller plus loin, plus longtemps, rester avec les animaux… Mais bon, c’était déjà une opportunité de fou !
      Qui sait, peut-être qu’avec ton job tu auras des opportunités aussi 🙂

  8. No entendi mucho el frances pero buenas fotos subiste!! Estuvo muy bueno y me gusto conocerte!!

    • Jajaja ! Igualmente, Martin Schrab 😉 nos vemos un poco mas al norte !!!

  9. Wahouuu comme c’est impressionnant, tu me laisses toute rêveuse. Quelle chance, quel courage !
    Tes photos donnent toutes envie, mais deux sont particulièrement superbes : celle du coucher de soleil avec le cadre de la photo donné par un élément du pont, et celle du manchot encerclé de glace, parfaites <3

    • Merci merci merci !!! Oui, tout de suite, cadrer avec un cadre un peu original… ça en jette plus 😉
      à tout vite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *